Accueil > Le blog > Enseignement des langues : à faire dans le bon ordre

Enseignement des langues : à faire dans le bon ordre

vendredi 2 septembre 2022, par Pierre

En ce début d’année scolaire, le ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, a donné dans sa conférence de presse de rentrée des indications sur les actions à venir dans l’enseignement.
Le ministre, comme ses prédécesseurs, a constaté les mauvais résultats de l’enseignement scolaire : le niveau souhaité n’est pas atteint, les élèves en difficulté sont trop nombreux.

Au collège, les difficultés sont graves : « un collégien sur quatre n’a pas le niveau attendu en fin de 3e » et en anglais, un élève sur deux n’atteint pas le niveau requis.

Le ministre dit «  Nous engageons à partir de cet automne une réflexion sur les meilleurs moyens de transformer le collège », dans le but d’amener 80 % des élèves au niveau requis.
Il est question aussi d’un « plan d’urgence pour l’anglais » : en fin de 3e, un élève sur deux n’a pas le niveau requis. Parmi les recettes, il est (encore et toujours) question de parcours bilingues renforcés (donc des enseignants supplémentaires), de financements de voyages et séjours à l’étranger (donc beaucoup d’argent, et beaucoup de gaz à effet de serre dans l’atmosphère).

Il est peu probable que ce plan puisse être réalisé. Les moyens humains vont manquer  : cette année, près de 10 % des postes de recrutement n’ont pas été pourvus, et c’est aussi le cas en anglais, contrairement aux années précédentes.
Même si ce plan est mis en oeuvre, il est probable qu’il n’atteindra pas ses objectifs. Le français est une langue difficile, et l’anglais aussi : il n’est pas réaliste de vouloir que les élèves puissent « maîtriser » ces langues sans devoir négliger d’autres matières.

Europe-Démocratie-Espéranto rappelle sa conception d’un bon enseignement des langues, efficace et sans gaspillage des deniers publics :

  • - à la maternelle et au début du primaire : sensibilisation à la diversité des langues, pour habituer l’oreille à des sons différents
  • - en fin de primaire et début du collège : enseignement de la langue internationale espéranto, simple et précise, sans les irrégularités et exceptions du français ou de l’anglais, pour comprendre la grammaire des langues en général, et pour contribuer à structurer la pensée, par exemple au moyen de la méthode innovante Accélérateur du multilinguisme.
  • - ensuite, au collège et au lycée, enseignement d’autres langues vivantes, avec plus d’efficacité qu’actuellement, grâce à la préparation préalable de l’esprit par l’espéranto.

Autres articles

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?