Accueil > Le blog > Cartes d’identité : l’Union européenne n’est pas seule responsable de (...)

Cartes d’identité : l’Union européenne n’est pas seule responsable de l’anglicisation

vendredi 21 janvier 2022, par Pierre

Janvier 2022 : depuis six mois, les cartes d’identité française sont d’un nouveau modèle, présenté par le Ministère de l’intérieur comme plus moderne, plus sécurisé, plus pratique... au motif que ce nouveau modèle « rejoint l’application d’unrèglement du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne qui oblige les États membres à mettre en circulation de nouvelles cartes d’identité conformes aux dispositions de ce règlement au plus tard le 2 août 2021. ». Et, bien que ce ne soit indiqué nulle part dans la page web ni dans le fichier pdf de présentation, tous les titres de rubriques sont bilingues, en français et en anglais, pratiquement dans la même taille de caractères.

5 janvier 2022 : le quotidien « Le Figaro » indique quel’Académie française menace de saisir le Conseil d’Étatà cause de ce caractère bilingue excessif.

Europe-Démocratie-Espéranto soutient l’initiative de l’Académie française pour plusieurs raisons :

* Ce changement important aurait dû être annoncé et expliqué dans les documents de présentation.

* Le fait d’avoir la même taille de caractères pour le français et l’anglais est contraire à l’article 2 de la Constitution, qui indique que « La langue de la République est le français » : si c’est « la » langue, il ne peut en exister d’autre de même niveau sur les documents officiels.

* Il est malhonnête de faire reposer ce bilinguisme sur le règlement des institutions européennes. Lorsque l’on compare la carte d’identité française avec celle des pays limitrophes, membres de la même Union européenne, et qui doivent donc obéir aux mêmes règlements, on constate une grande diversité. Chaque pays a une grande liberté dans l’interprétation de ce règlement : l’Espagne a une carte d’identité presque exclusivement en espagnol, avec très peu d’anglais, et l’Allemagne avec trois langues, dont le français, pour toutes les rubriques.



Europe-Démocratie-Espéranto demande donc au gouvernement français de profiter de la présidence française de l’Union européenne pour montrer un engagement européen plus fort, en rendant la carte d’identité plus « européenne », avec au minimum deux langues européennes en plus du français, en caractères de taille inférieure.

Autres articles

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?