Accueil > Documents variés > On parle de nous > Le citoyen européen parlera-t-il espéranto ?

Le citoyen européen parlera-t-il espéranto ?

Article paru dans La Voix des Allobroges, le 23 mai 2009.

Aujourd’hui, Kristian se présente aux élections européennes dans la circonscription du Sud-Est à la tête de la liste Europe Démocratie Esperanto (EDE), un parti qui sera présent dans toutes les circonscriptions françaises. Tarin installé à Chambéry enseignant l’histoire-géo - « et la citoyenneté », précise-t-il – au collège de Novalaise, il a pour ambition de faire comprendre que la pratique de l’espéranto est l’unique moyen d’arriver à une communication saine et constructive entre des Terriens, et d’abord des Européens, appelés à prendre en mains leur destin de citoyen. Et si c’était vrai ?

Kristian Garino, pourquoi se présenter aux élections européennes pour prôner l’esperanto ?

"Depuis des années, on a fait pas mal de tentatives pour interpeller les députés sur le sujet, notamment à propos de l’option espéranto au bac. Mais on n’a rien obtenu et ils ont joué de notre crédulité. Alors en restant dans l’optique de toucher le public, le plus évident était d’aller aux élections européennes. Les gens de l’espéranto n’étaient pas vraiment mûrs pour faire ça, mais, à une poignée, on s’est quand même lancé en 2004. Aujourd’hui, EDE est largement reconnu par le mouvement espéranto. Et on peut retourner à ces élections européennes en étant plus rodé."

Lire la suite sur le site de La Voix des Allobroges.