Accueil > Le blog > Des anciens présidentiables ensemble à Europe Démocratie Esperanto

Des anciens présidentiables ensemble à Europe Démocratie Esperanto

samedi 16 mai 2009, par Jérémy

Une petite particularité de Europe Démocratie Esperanto, c’est d’avoir réuni sur ses listes 3 anciens candidats aux élections présidentielles de 2007.

Jacques Borie, candidat de France Equité

"Ancien membre d’Amnesty international, je me suis vite rendu compte que l’associatif avait des limites, d’où mon engagement politique.

Je me suis engagé en 1998 au Parti Radical de Gauche, qui revendique des idées qui me sont chères : humanisme, laïcité et fraternité. J’y ai exercé quelques fonctions : Vice-président de la fédération des Hauts-de-Seine, Président du comité de vigilance contre l’extrême droite pour les Hauts-de-Seine, membre du comité directeur à trois reprises, animateur du cercle de Bezons dans le Val d’Oise puis du cercle de la communauté d’agglomération d’Évry dans l’Essonne.

Candidat aux élections municipales à Colombes (92) en 2001 et aux élections cantonales à Juvisy (91) en 2004 (1,10%), j’ai été aussi sous-directeur de campagne de Christiane Taubira lors des dernières élections européennes. Engagé ensuite comme "permanent" au siège national du PRG, j’ai pu me rendre compte que nos partis politiques traditionnels ne correspondaient pas à l’éthique morale qui devrait prévaloir lorsque l’on prétend vouloir servir l’État. Heureusement j’ai aussi rencontré des élus de terrain sincères mais ceux-là restent dans l’ombre...

Après un rapide passage décevant à "La France en Action" où l’on m’avait pourtant confié des responsabilités (délégué régional Île-de-France), j’ai décidé, avec quelques amis, de créer un nouveau parti politique qui tient compte des valeurs qui me sont chères, France Equité.

Candidat aux présidentielles en 2007, je n’ai pu réunir les signatures nécessaires pour pouvoir me présenter à ce scrutin.

Contacté par Europe Démocratie Espéranto, j’ai accepté d’être tête de liste pour les élections européennes dans le Nord-Ouest afin de défendre la démocratie linguistique et au sein de l’Union Européenne, grâce entre autres à l’espéranto, langue équitable.”

Christian Garino, candidat d’Esperanto-Liberté, président d’honneur d’Europe-Liberté

Christian Garino, militant de la citoyenneté et de la vie associative dès les années 70, mais resté à l’écart des partis politiques, découvre l’espéranto, la langue du Docteur Zamenhof, dans les années 80, grâce à Claude Piron [1]. Il adopte alors son usage dans le cadre de projets éducatifs internationaux, et se forge progressivement la conviction que face aux inerties des institutions, seule une action sur le terrain politique et électoral peut, à terme, prendre l’opinion publique à témoin. Il participe à la création du mouvement Europe Démocratie Espéranto en 2003, dont l’objectif sera de faire accéder l’espéranto à une reconnaissance officielle sur le principe d’une langue commune non nationale, comme fondement nécessaire à la démocratie en Europe, et dans le monde.

Il est fondateur de l’association Espéranto Vive-Savoie.

Christian Garino a mené diverses actions politiques pour l’ésperanto, en 1999-2000 pour instaurer l’Option Bac de l’Espéranto en France. S’en sont suivis de nombreuses questions à l’Assemblée nationale.

En 2004, il a obtenu 2 559 voix, soit 0.10%, comme tête de liste de EDE dans la circonscription Sud-Est.

En 2006, il annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2007, sous la bannière d’Espéranto-Liberté. Il mène campagne durant plus d’un an et demi et obtient seul (avec l’aide d’espérantistes) près de 50 promesses de signatures, et près de 50 soutiens d’élus, prêts à éventuellement le parrainer.

En avril 2007, Christian Garino a créé avec Jérémy Bizet un mouvement politique, Europe-Liberté, toujours pour défendre l’espéranto, mais aussi d’autres points de politique, tant sur le plan géopolitique, que sur les institutions françaises et européennes...

Robert Baud, candidat indépendant

Numéro 11 de la liste de Europe Démocratie Esperanto dans le Sud-Ouest, cet homme au parcours personnel et professionel exceptionnel a décidé de soutenir et de participer à la campagne de Europe Démocratie Esperanto pour la promotion de l’espéranto.

Plus d’information sur son parcours sur http://robert.baud.free.fr.


[1Claude Piron : "Le défi des langues", Éditions L’Harmattan

Autres articles

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?